Crédibilité : comment sortir de la cacophonie des Fake News ?

Avec le développement des réseaux sociaux, est apparu le phénomène des « Fake News ». Le hashtag #fakenews est, ainsi, devenu monnaie courante sur les réseaux et médias en ligne si bien qu’il est fut le mot de l’année pour le dictionnaire anglais Collins en 2017, a été ajoutée au dictionnaire américain Cambridge et traduit par notre Commission d’Enrichissement de la Langue Française sous la forme du mot « Infox » fin 2018.

Cette épidémie de désinformation a atteint un tel niveau que certains la qualifie de nouvelle forme de guerre. D’ailleurs, un sondage réalisé au Royaume-Uni montre que 69% des britanniques estiment que partager une Fake News est tout aussi dangereux que commettre une infraction pénale.

Malgré cela, il est difficile d’y échapper et il semble même, d’après le magazine Science, que plus la personne est âgée, plus elle risque de croire et partager une Fake News. En effet, en moyenne, les utilisateurs de Facebook de plus de 65 ans sont quatre fois plus susceptibles d’avoir partagé une fausse information que la génération 18-29 ans.

Cette propagation de fausses nouvelles devient une source majeure d’inquiétude pour les communicants. 92% d’entre eux la citent comme la plus grave menace éthique pour la profession. Il est aujourd’hui devenu courant de penser qu’une information, même provenant d’un grand média, est une Fake News si bien que les lecteurs ne savent plus à qui et en quoi faire confiance.

C’est pourquoi les marques doivent s’abstenir de partager des informations qui ne seraient pas factuellement correctes, que cela soit fait de manière consciente ou par inadvertance. D’autant plus si celles-ci ont déjà subi des remises en question de l’authenticité de leurs campagnes marketing. Il est donc plus important que jamais que les marques et les influenceurs se demandent si les informations qu’ils partagent sont crédibles.

En ce sens, voici quelques conseils pour ne pas se laisser prendre par une Fake News et encore moins la partager :

  • Avez-vous vérifié, par vos propres recherches, la véracité de l’information ? Avant de commenter un article ou un post sur les réseaux sociaux, assurez-vous que la source de celui-ci est digne de confiance.
  • Ne parlez que de ce que vous savez. Il est important de démontrer que vous avez une parfaite compréhension du sujet pour le discuter ou le partager. Si vous le maitrisez mal, cela peut avoir un impact négatif auprès de votre public.
  • Liens vers des sites de confiance. N’hésitez pas à enrichir votre discours de liens vers des citations ou articles pertinents issus de sites sérieux et de confiance. Cela ne peut qu’être bénéfique et démontrer la crédibilité de ce que vous publierez.
  • Faites intervenir des influenceurs ou experts. Si vous produisez un contenu original, il peut être intéressant de faire appel à un tiers indépendant et impartial qui corroborera vos propos, contrecarrant ainsi les éventuels commentaires négatifs ou remises en question.
  • Être ouvert à toute éventuelle critique. En réalité, la majorité des personnes publiant du contenu en ligne se soucient beaucoup trop des éventuelles critiques qu’elles pourraient recevoir, ce qui, finalement, a un impact limitant sur leur création. Cependant, pour se démarquer, il est nécessaire faire preuve d’audace, quitte à ne pas plaire à tout le monde. Il faut simplement s’y préparer et avoir une réponse juste à apporter si nécessaire. Et en cas de doute, n’hésitez pas à consulter une agence de relations publiques expérimentée !

A mesure que les lecteurs deviennent de plus en plus critiques vis-à-vis des sources d’où ils tirent leurs informations, les connaissances acquises seront de plus en plus valorisées et recherchées. Pour une marque B2B dotée d’un véritable savoir-faire, il ne fait aucun doute que ses conseils seront reconnus par les professionnels de son industrie. Les entreprises ne doivent donc pas se décourager par la prévalence des Fake News. Le public sera toujours à l’écoute des influenceurs et leaders d’opinion dès lors qu’ils auront des choses importantes à dire.

 

Cet article a été adapté du contenu suivant : Staying credible, how to combat a cacophony of fake news

 

 

 

L'auteur

Cindy est consultante RP senior au sein de Quatrième Jour. Elle est également responsable de notre agence de Casablanca.

En savoir plus sur Cindy